Les auteurs

Arié Alimi est un avocat pénaliste. Il défend de nombreuses victimes de violences policières et est membre de la Ligue des droits de l’Homme. Il est l’auteur de Le Coup d’état d’urgence. Surveillance, répression et libertés (Le Seuil, 2021). Il a écrit la préface de La Police de Vichy — Les forces de l’ordre françaises au service de la Gestapo (1940-1944)

Katherine Angel, philosophe et historienne de la sexualité, est essayiste et enseignante en creative writing à Birkbeck (University of London). Demain le bon sexe — Les femmes, le désir et le consentement

Étienne Augris est professeur d’histoire-géographie en section internationale britannique au Lycée international Jeanne-d’Arc de Nancy. En lutte ! — Carnet de chants

Ludivine Bantigny est historienne, maîtresse de conférences à l’université de Rouen. Elle travaille sur l’histoire des mouvements sociaux et des engagements politiques. Elle est notamment l’autrice de 1968. De grands soirs en petits matins (Le Seuil, 2018). Elle a écrit la préface de 1953, un 14 juillet sanglant

Annette Becker est historienne, spécialiste des enjeux mémoriels et, en particulier, ceux liés aux deux guerres mondiales. L’Attente — Dans les camps de personnes déplacées juives, 1945-1952

Olivier Besancenot est un homme politique et militant du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA). Il a écrit la préface de L’An prochain, la révolution – Les communistes juifs immigrés dans la tourmente stalinienne (1930-1945)

Hélène Blais est professeure d’histoire contemporaine à l’École normale supérieure – PSL et historienne de la colonisation. Elle a écrit la préface de Voyage au Congo

Julien Blottière est professeur d’histoire-géographie au collège René-Caillié de Saintes. En lutte ! — Carnet de chants

Barbara Bonomi Romagnoli est italienne. Elle est apicultrice, experte en analyse sensorielle du miel et journaliste. Docteure en philosophie, elle est passionnée de politique, de féminisme et de bonne cuisine — domaines dans lesquels elle milite, collabore à de nombreux projets et participe à des conférences et ateliers. Son miel : www.bioro.it. Bee Happy — Histoires de ruches, de miels et d’apiculture

Benoît Borrits est journaliste, essayiste et animateur de l’association Autogestion (www.autogestion.asso.fr). Il suit les reprises d’entreprises par les salariés en coopératives depuis 2010. Il est collaborateur de la revue Regards. Travailler autrement : les coopératives

Patrick Boucheron est historien, il est professeur au Collège de France. Il a écrit la préface d’Une histoire de France en crampons

Cantine sans plastique France, lanceuse d’alerte, composée de citoyens engages pour la santé et la protection de l’environnement, cette association réunit les collectifs mobilisés autour du plastique à la cantine, avec le soutien des parents d’élèves et des fédérations de parents d’élèves (FCPE, PEEP…). Créée en février 2018, elle informe, sensibilise et agit sur les usages des plastiques à la cantine. Pas de plastique dans nos assiettes ! Des perturbateurs endocriniens à la cantine

Nathalie Cau, docteure en études théâtrales, attachée au HAR (Université Paris-Nanterre) et associée au laboratoire Cogitamus, s’intéresse aux questions mémorielles, esthétiques et politiques induites par les performances. L’Attente — Dans les camps de personnes déplacées juives, 1945-1952

François da Rocha Carneiro est spécialiste de l’équipe de France de football, dont il étudie les matchs et les joueurs depuis sa création en 1904. Il est l’auteur d’une thèse intitulée Les Joueurs de l’équipe de France de football, construction d’une élite sportive, 1904-2012.Les Bleus et la Coupe de Kopa à Mbappé et Une histoire de France en crampons

Ségolène Débarre est géographe spécialiste de la Turquie contemporaine, enseignante-chercheure à l’Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et membre du laboratoire Géographie-Cités (UMR 8504). Histoire des Turcs en France

Jean-Christophe Diedrich est professeur d’histoire-géographie et d’histoire des arts au lycée Julie-Daubié de Rombas, il est aussi formateur et éditeur indépendant. En lutte ! — Carnet de chants

Emmanuel Dockès, juriste engagé, est professeur de droit à l’université Lyon 2. Il a coordonné le projet Proposition de Code du travail qui se propose de réduire des trois quarts le volume du Code du travail, avec un niveau de protection supérieur pour les salariés. Voyage en misarchie — Essai pour tout reconstruire. Il a publié en 2021 son premier roman aux éditions du Détour : Le Projet Myrdinn

Michel Duclos est ancien diplomate, conseiller spécial à l’Institut Montaigne, essayiste (La Longue Nuit Syrienne, 2019 ; Le Monde des Nouveaux Autoritaires (direction), 2019 ; La France dans le bouleversement du monde, 2021, aux éditions de l’Observatoire). Il est l’auteur de la préface de Agora Toxica — La société incivile à l’ère d’Internet

David Dufresne est écrivain et documentariste. Il est l’auteur, notamment, du roman Dernière Sommation, Grasset, 2019 et du documentaire Un Pays qui se tient sage, 2020. Corona Chroniques

Nicole Edelman est maîtresse de conférences honoraire en histoire contemporaine à l’université de Paris Ouest-Nanterre. Ses travaux portent sur les domaines laissés aux marges par les pouvoirs politiques, scientifiques ou religieux. L’Impossible consentement : l’affaire Joséphine Hugues

Jean-Luc Einaudi (1951-2014), historien et militant, fut celui par qui le massacre des Algériens par la police française du 17 octobre 1961 fut porté à la connaissance du grand public. Il a écrit la postface de 1953, un 14 juillet sanglant

Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste. Elle intervient fréquemment dans les médias sur les sujets de société et de démocratie. Elle est membre du Comité consultatif national d’éthique. Pour un revenu de base universel — Vers une société du choix

Yves Frey est historien de l’immigration. Agrégé et docteur en histoire, il est chercheur au Cresat (Centre de recherches sur les sciences, les arts et les techniques) de l’Université de Haute-Alsace, à Mulhouse. Histoire des Polonais en France

David Frayne est sociologue et enseigne à l’université de Cardiff (Grande-Bretagne). Le Refus du travail — Théorie et pratique de la résistance au travail

Maurice Garden est professeur honoraire des Universités et spécialiste de l’histoire sociale des villes (Lyon, Paris). Seize promenades historiques dans Paris

André Gide (1869-1951), est un romancier majeur du XXe siècle, prix Nobel de Littérature en 1947. Voyage au Congo

Stephanie Lamy est chercheuse, spécialiste des guerres de l’information et militante féministe. Elle enquête sur les opérations de désinformations et conseille ceux qui souhaitent s’en prémunir. Elle est cofondatrice de danaides.org, ONG qui développe des outils de mobilisation collective sûrs à destination des civils en zone de conflit. Agora Toxica — La société incivile à l’ère d’Internet

Mathilde Larrère est maîtresse de conférences en histoire politique du XIXe siècle à l’université Paris-est-Marne-la-Vallée, chroniqueuse pour Arrêt sur Image et détricoteuse pour Médiapart. Guns and Roses — Les Objets des luttes féministes, Rage against the machisme, Des Intrus en politiqueFemmes et minorités : dominations et résistances, Il était une fois les révolutions

Michel Lepesant est enseignant en philosophie et (p)artisan de la décroissance. Critique, il s’est beaucoup investi dans les expérimentations de monnaies locales et anime un blog sur la décroissance : http://decroissances.blog.lemonde.fr. Inconditionnel — Anthologie du revenu universel

Jean-Loïc Le Quellec est anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS. Spécialiste des images rupestres, il étudie leurs aspects mythologiques. Avant nous le Déluge ! — L’humanité et ses mythes

Didier Lestrade est journaliste, écrivain, fondateur d’Act Up-Paris et du magazine Têtu. Il est l’auteur, notamment, de Act Up, une histoire (Denoël, 2000) et de Pourquoi les gays sont passés à droite (Le Seuil, 2012). I Love Porn

Prosper-Olivier Lissagaray (1838-1901), journaliste socialiste-républicain, rallie la Commune dès le premier jour. Après la défaite des insurgés, il réussit à s’enfuir. Exilé à Bruxelles puis à Londres, il commence une contre-enquête à la campagne de publications versaillaises avec l’objectif de rétablir les faits, vrais et vérifiés. Histoire de la Commune de 1871

Aude Lorriaux est journaliste freelance, spécialisée en politique et discriminations. Des Intrus en politiqueFemmes et minorités : dominations et résistances

Michel Margairaz est professeur d’histoire économique contemporaine à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne. L’État détricoté — De la résistance à la République en marche

Karine Meslin, docteure en sociologie, elle travaille au sein du GERS (Groupe d’études et de recherches sociales), bureau d’études spécialiste des politiques et des services publics. Elle est également chercheuse associée au laboratoire du Cens (Centre nantais de sociologie, Université de Nantes). Les Réfugiés du Mékong — Cambodgiens, Laotiens et Vietnamiens en France

Louise Michel (1830-1905) est institutrice. Figure majeure de la Commune, après la Semaine sanglante elle est arrêtée et condamnée à la déportation en Nouvelle-Calédonie. Après dix ans de réclusion, ayant bénéficié de l’amnistie générale de 1880, elle rentre en France métropolitaine où elle ne cessera de défendre les idées anarchistes. La Commune

Richard Monvoisin, didacticien des sciences, co-fondateur du collectif CorteX, enseigne l’autodéfense intellectuelle. La Sécu, les vautour et moiLes enjeux de la protection sociale

Le Mouvement français pour un revenu de base (MFRB) est une association transpartisane qui promeut l’idée d’un revenu de base dans le débat public. Il est aujourd’hui le principal centre d’information et de ressources sur la question. Pour un revenu de base universel — Vers une société du choix

Baptiste Mylondo est enseignant en économie et en philosophe critique. Il est également auteur de nombreux ouvrages consacrés au revenu inconditionnel, à la critique de la « valeur travail » et de la société de croissance. Le Refus du travail — Théorie et pratique de la résistance au travailInconditionnel — Anthologie du revenu universel

Marc Perelman est architecte et enseignant-chercheur à l’Université Paris-Nanterre. Il s’intéresse particulièrement au sport sur lequel il a écrit de nombreux essais, dont Le Football, une peste émotionnelle (Folio, 2006, avec Jean-Marie Brohm) et Smart Stadium, le stade numérique du spectacle sportif (L’Échappée 2016). 2024 – Les Jeux olympiques n’ont pas eu lieu

Jean-Marie Pernot est docteur en sciences politiques et chercheur associé à l’Institut de recherches économiques et sociales (Ires) et au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS-MC). Le Syndicalisme d’après — Ce qui ne peut plus durer

Gaye Petek a travaillé dans le cadre du Service social d’aide aux émigrants (SSAÉ), auprès des immigrés turcs dès leur arrivée en nombre en France puis au Haut-commissariat aux Réfugiés (HCR), avant de fonder l’association Elele-Migrations et cultures de Turquie, structure tremplin d’insertion, qu’elle a dirigé jusqu’à sa fermeture en 2010. Histoire des Turcs en France

Jean-Luc Pinol est professeur émérite d’histoire contemporaine de l’École normale supérieur de Lyon et spécialiste d’histoire urbaine. Seize promenades historiques dans ParisConvois — La Déportation des Juifs de France

Nicolas Pinsault est kinésithérapeute et maître de conférences en UFR de médecine. La Sécu, les vautour et moiLes enjeux de la protection sociale

Sarah Pochon est socio-ethnologue au sein de l’atelier Sherpas (URePSSS) à l’université d’Artois (à Arras), où elle s’est spécialisée dans l’enseignement de l’EPS — auquel elle a consacré sa thèse en 2019. Derrière la grande porte est son premier livre. 

Maurice Rajsfus (1928-2020) est un écrivain, journaliste, militant et historien de la répression. Nous publions nombreux de ses ouvrages dans une collection qui lui est dédiée.

Michèle Riot-Sarcey est professeure émérite d’histoire contemporaine et d’histoire du genre de l’université Paris-VIII-Saint-Denis. Historienne du politique et du féminisme, elle dirige, aux éditions du Détour, la collection « Le devenir du passé » : L’Impossible consentement : l’affaire Joséphine Hugues, De la Catastrophe — L’Homme à l’œuvre du Déluge à Fukushima, Histoire de la Commune de 1871, Eugène Varlin — Aux origines du mouvement ouvrier

Jacques Rougerie, enseignant honoraire de l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne est sans aucun doute le plus grand spécialiste de la Commune de Paris. Il en a profondément renouvelé l’histoire et a publié de nombreux ouvrages sur le sujet. Histoire de la Commune de 1871, Eugène Varlin — Aux origines du mouvement ouvrier

Philippe Rygiel est professeur d’histoire contemporaine à l’École normale supérieure de Lyon et spécialiste de l’histoire de l’immigration. Il dirige, aux éditions du Détour, la collection « Venus d’ailleurs » : Histoire des Polonais en France, Histoire des Turcs en France, Les Réfugiés du Mékong — Cambodgiens, Laotiens et Vietnamiens en France

Pascal Savoldelli est sénateur. Il a réuni autour de lui des juristes, économistes, sociologues, livreurs, syndicalistes et militants pour une réflexion globale sur le travail à l’ère du numérique : Dominique Méda, Eva Jaurena, Antonio Casilli, Nicole Teke, Attac, CGT, Clap, Sarah Abdelnour, Sophie Bernard, Stéphane Le Lay, Fabien Lemozy, Fabien Gay, Leïla Chaibi, Barbara Gomes et CoopCycle : Ubérisation, et après ?

Véronique Servat est professeure d’histoire-géographie au collège Sólveig-Anspach de Montreuil et coordinatrice des ressources pédagogiques du Musée de l’histoire de l’immigration. En lutte ! — Carnet de chants

Aurélien Singer, universitaire, syndicaliste et membre de l’association Autogestion, est représentant du personnel au CHSCT d’un établissement public. Travailler autrement : les coopératives

Danielle Tartakowsky a présidé l’université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis de 2012 à 2016. Militante politique et syndicale, elle est spécialiste de l’histoire sociale et politique de la France du XXe siècle, et plus spécifiquement de l’histoire des mouvements sociaux en 1934-1936 et 1968, elle est professeur à l’université Paris 8 depuis 1997. On est là ! — La manif en crise, L’État détricoté — De la résistance à la République en marche, Construire l’université au XXIe siècle — Récits d’une présidence, Paris 8 — 2012-2016 Elle a également a écrit la préface du Malheur d’être jeune

Paul Vaillant-Couturier (1892-1937). Écrivain, homme politique et journaliste, il a participé à la création du Parti communiste français. Maire de Villefuif, député, il fut un des acteurs majeurs de la lutte antifasciste puis du front populaire. Le Malheur d’être jeune

Sidonie Verhaeghe est maîtresse de conférences en science politique à l’université de Lille. Elle est spécialiste de l’histoire sociale des idées politiques au XIXe siècle et de la mémoire des gauches en France. Elle est l’autrice d’une thèse intitulée De la Commune de Paris au Panthéon (1871-2013) : Célébrité, postérité et mémoires de Louise Michel. La Commune

Pierre Vidal-Naquet (1930-2006) fut un historien engagé contre le colonialisme, les totalitarismes et le négationnisme. Il est l’auteur au Détour de la préface à Des Juifs dans la Collaboration — L’Ugif (1941-1944)