À paraître

Les Réfugiés du Mékong

Cambodgiens, Laotiens et Vietnamiens en France

Karine Meslin

Ce livre raconte la fuite tragique, l’accueil et l’installation en France de ceux que l’on a nommés les Boat people, les « gens des bateaux ». Il interroge également les conditions d’un élan de solidarité mondial, et notamment en France, où 130 000 de ces réfugiés ont été accueillis entre 1975 et 1989.

À partir de 1975, au moment où le Cambodge, le Laos et le Vietnam sombrent dans la dictature, des millions de personnes fuient ces pays, le plus souvent par la mer, dans des conditions tragiques. En pleine guerre froide, ils soulèvent en Occident, et notamment en France, un élan de solidarité immense.
Le livre analyse comment ces milliers de personnes très diverses — paysans, employés ou issus des bourgeoisies et des élites des régimes renversés — vont trouver refuge en France. En 1975, 67 Centres provisoires d’hébergement (CPH) étaient répartis sur 39 départements.
Ces nouveaux arrivants bénéficient d’un a priori positif, lié à l’émotion provoquée par les images de leurs fragiles bateaux, ainsi que par le cliché répandu de l’Asiatique travailleur et discret. Pourtant, les parcours individuels et collectifs évoqués ici montrent que l’isolement et le déclassement n’ont pas été épargnés à ces réfugiés « modèles ».
Enfin, l’autrice analyse la place en France des enfants et bientôt petits-enfants de ces réfugiés pour lesquels l’école joue un rôle majeur et qui gardent des liens forts avec les cultures d’origine de leurs familles.

Docteure en sociologie, Karine Meslin travaille au sein du GERS (Groupe d’études et de recherches sociales), bureau d’études spécialiste des politiques et des services publics. Elle est également chercheuse associée au laboratoire du Cens (Centre nantais de sociologie, Université de Nantes).

Parution : 16 janvier 2020
Collection : Venus d’ailleurs
18,90 €
224 pages
Format : 14 X 22 cm
ISBN : 979-10-97079-49-9