À paraître

Histoire des Polonais en France

Yves Frey

Parmi les étrangers venus en France après 1919, les Polonais occupent une
place prépondérante. Ils constituent, en 1931, le deuxième groupe des allogènes
après les Italiens : la France privilégie ses alliés pour le recrutement
de la main-d’oeuvre étrangère. Les Polonais, qui fuient la grande misère
qui frappe leur pays, arrivent par trains entiers. Dans les cités minières et
ouvrières, ils reconstituent un milieu national, des « Petites Polognes ».
C’est plus difficile en milieu rural. En 1940, la défaite de la France les surprend.
Ils vont pourtant, dans l’esprit et dans les actes, résister au nazisme.
Pour eux, libérer la France, c’est libérer la Pologne. À la Libération, leur pays
d’origine renaît et avec lui un dilemme crucial : retourner en Pologne ou rester
en France.
Cet ouvrage synthétique est à destination de tout lecteur curieux de ses
origines ou d’une histoire méconnue, ou qui souhaiterait mieux connaître
cette population.

Yves Frey est historien de l’immigration. Agrégé et docteur en histoire, il est
chercheur au CRESAT (Centre de recherches sur les Sciences, les Arts et les
Techniques) de l’Université de Haute-Alsace à Mulhouse.

Collection « Venus d’ailleurs »
Parution : 7 février 2019
Livre : 18,50 €
224 pages
Format : 14 X 22 cm
ISBN : 979-10-97079-41-3
Epub : 11,50 €

 

Histoire des Turcs en France

Gaye Petek & Ségolène Débarre

La première histoire des Turcs en France. Une histoire méconnue, perçue à
tort comme récente, et d’une grande diversité, qui fait aujourd’hui l’actualité.

Si l’actualité politique récente de la Turquie a donné une certaine visibilité
aux « Turcs de France », leur histoire migratoire longue de plus d’un
demi-siècle reste, en général, assez méconnue. Enfants, petits-enfants des
« travailleurs invités » des Trente Glorieuses, réfugiés politiques ou familles
bénéficiaires du regroupement familial, encore étrangers résidents, ou binationaux,
urbains ou ruraux, les trajectoires de ces hommes et de ces femmes
sont diverses, issus de religions, de sensibilités politiques et même de langues
différentes.
Cet ouvrage fournit un panorama à destination de tout lecteur curieux de
mieux connaître cette population ou de s’approprier une histoire — peut-être
celle de ses origines.

Gaye Petek a travaillé au Service social d’aide aux émigrants (SSAÉ), auprès
des immigrés turcs dès 1972 puis au Haut-commissariat aux Réfugiés (HCR),
avant de fonder l’association Elele, structure tremplin d’insertion, qu’elle a
dirigée jusqu’à sa fermeture en 2010.
Ségolène Débarre est géographe spécialiste de la Turquie contemporaine à
l’Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne.

Collection « Venus d’ailleurs »
Parution : 7 février 2019
Livre : 18,50 €
224 pages
Format : 14 X 22 cm
ISBN : 979-10-97079-40-6
Epub : 11,50 €

 

Bee Happy

Histoires de ruches, de miel et d’apiculture

Barbara Bonomi Romagnoli
Traduction de l’italien François Rosso

Barbara Bonomi Romagnoli a quitté sa vie de journaliste pour se consacrer à l’apiculture et à l’étude de l’odeur et de l’arôme du miel. Changement de rythme, sentiment de plénitude, mise en œuvre de ses convictions : tout a concouru à l’orienter vers un métier auquel elle n’avait jamais pensé.
L’autrice nous emmène découvrir les espèces d’abeilles, de la Mellifera ligusta en voie d’extinction à l’abeille tueuse africaine, les ruches, nomades ou sédentaires, urbaines ou campagnardes, les miels, leurs usages culinaires, odorifères, médicinaux et les fleurs bien sûr. C’est aussi une affaire d’humains, principale menace pour l’environnement attaqué par notre usage des territoires, nos pesticides et nos engrais. Mais ce sont aussi des femmes et des hommes qui recherchent les miels de demain, respectueux des abeilles, écologiques, reflétant un terroir, salutaires, artisanaux, pacifiques.
Observer les abeilles, c’est enfin un choix politique. Grâce à elles, nous réfléchissons à un monde sans frontières (les abeilles n’en n’ont pas), un monde où tous sont solidaires (toutes les abeilles sont indispensables à la perpétuation de leur espèce), un monde de mélange, puisque l’abeille de race pure n’existe pas dans la nature.
Bee Happy est un manifeste écologique.

Barbara Bonomi Romagnoli est apicultrice, spécialiste d’analyse sensorielle du miel et journaliste et conférencière italienne, notamment sur les questions de genre et de droits des femmes. Son miel : www.bioro.it

Parution : 28 mars 2019
Livre : 14,90 €
160 pages
Format : 12,5 X 19 cm
ISBN : 979-10-97079-43-7
Epub : 11,50 €

 

Eugène Varlin

Aux origines du mouvement ouvrier

Jacques Rougerie

Jacques Rougerie nous livre une biographie passionnante d’Eugène Varlin, figure majeure des mouvements révolutionnaires du XIXe siècle et de la Commune de Paris en 1871.

Eugène Varlin (1839-1871) est l’une des personnalités les plus attachantes du mouvement ouvrier du XIXe siècle. Ouvrier relieur, il adhèra dès 1865 à l’Association internationale des travailleurs (1re Internationale) au sein de laquelle il défendit contre la majorité le droit des femmes à travailler et à une rémunération juste. Il fut un militant infatigable, Jules Valès le décrivit ainsi : « Son activité était prodigieuse. Pendant des années, il se multiplia dans les associations ouvrières ; il fut l’âme de toutes les grèves, de toutes les manifestations. Son talent d’organisation se révéla dans toutes les créations auxquelles il prit part. » Ses dons de maître d’œuvre éclatèrent lors de la Commune où, au sein de la commission des finances, il coordonna le fonctionnement quotidien d’une ville assiégée de 2 millions d’habitants ! Défenseur de l’une des dernières barricades, arrêté, lynché, il fut fusillé le 28 mai 1871. Il avait 32 ans.
Ce livre n’est pas seulement une biographie classique, mais aussi la chronique du développement du mouvement des sociétés ouvrières des années 1860 qui doit tant à Varlin.

Historien, Jacques Rougerie est spécialiste de la Commune de Paris, il en a renouvelé l’histoire en profondeur. Il a publié de nombreux ouvrages sur le sujet : La Commune et les Communards, Folio, rééd. 2018, Paris libre 1871, rééd. Point 2014, Paris insurgé : la Commune de 1871, Découvertes Gallimard, rééd. 2012, La commune de 1871, « Que sais-je ? », Puf, rééd. 2014.

Collection « Le devenir du passé »
Parution : 11 avril 2019
Livre : 19,90 €
224 pages
Format : 14 X 22 cm
ISBN : 979-10-97079-42-0
Epub : 14,50 €