À paraître

Histoire des Polonais en France

Yves Frey

Parmi les étrangers venus en France après 1919, les Polonais occupent une
place prépondérante. Ils constituent, en 1931, le deuxième groupe des allogènes
après les Italiens : la France privilégie ses alliés pour le recrutement
de la main-d’oeuvre étrangère. Les Polonais, qui fuient la grande misère
qui frappe leur pays, arrivent par trains entiers. Dans les cités minières et
ouvrières, ils reconstituent un milieu national, des « Petites Polognes ».
C’est plus difficile en milieu rural. En 1940, la défaite de la France les surprend.
Ils vont pourtant, dans l’esprit et dans les actes, résister au nazisme.
Pour eux, libérer la France, c’est libérer la Pologne. À la Libération, leur pays
d’origine renaît et avec lui un dilemme crucial : retourner en Pologne ou rester
en France.
Cet ouvrage synthétique est à destination de tout lecteur curieux de ses
origines ou d’une histoire méconnue, ou qui souhaiterait mieux connaître
cette population.

Yves Frey est historien de l’immigration. Agrégé et docteur en histoire, il est
chercheur au CRESAT (Centre de recherches sur les Sciences, les Arts et les
Techniques) de l’Université de Haute-Alsace à Mulhouse.

Collection « Venus d’ailleurs »
Parution : 7 février 2019
Livre : 18,50 €
224 pages
Format : 14 X 22 cm
ISBN : 979-10-97079-41-3
Epub : 11,50 €

 

 

Histoire des Turcs en France

Gaye Petek et Ségolène Débarre

La première histoire des Turcs en France. Une histoire méconnue, perçue à
tort comme récente, et d’une grande diversité, qui fait aujourd’hui l’actualité.

Si l’actualité politique récente de la Turquie a donné une certaine visibilité
aux « Turcs de France », leur histoire migratoire longue de plus d’un
demi-siècle reste, en général, assez méconnue. Enfants, petits-enfants des
« travailleurs invités » des Trente Glorieuses, réfugiés politiques ou familles
bénéficiaires du regroupement familial, encore étrangers résidents, ou binationaux,
urbains ou ruraux, les trajectoires de ces hommes et de ces femmes
sont diverses, issus de religions, de sensibilités politiques et même de langues
différentes.
Cet ouvrage fournit un panorama à destination de tout lecteur curieux de
mieux connaître cette population ou de s’approprier une histoire — peut-être
celle de ses origines.

Gaye Petek a travaillé au Service social d’aide aux émigrants (SSAÉ), auprès
des immigrés turcs dès 1972 puis au Haut-commissariat aux Réfugiés (HCR),
avant de fonder l’association Elele, structure tremplin d’insertion, qu’elle a
dirigée jusqu’à sa fermeture en 2010.
Ségolène Débarre est géographe spécialiste de la Turquie contemporaine à
l’Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne.

Collection « Venus d’ailleurs »
Parution : 7 février 2019
Livre : 18,50 €
224 pages
Format : 14 X 22 cm
ISBN : 979-10-97079-40-6
Epub : 11,50 €