Les auteurs

Barbara Bonomi Romagnoli est italienne. Elle est apicultrice, experte en analyse sensorielle du miel et journaliste. Docteure en philosophie, elle est passionnée de politique, de féminisme et de bonne cuisine — domaines dans lesquels elle milite, collabore à de nombreux projets et participe à des conférences et ateliers. Son miel : www.bioro.it. Bee Happy — Histoires de ruches, de miels et d’apiculture

Benoît Borrits est journaliste, essayiste et animateur de l’association Autogestion (www.autogestion.asso.fr). Il suit les reprises d’entreprises par les salariés en coopératives depuis 2010. Il est collaborateur de la revue Regards. Travailler autrement : les coopératives

Cantine sans plastique France, lanceuse d’alerte, composée de citoyens engages pour la santé et la protection de l’environnement, cette association réunit les collectifs mobilisés autour du plastique à la cantine, avec le soutien des parents d’élèves et des fédérations de parents d’élèves (FCPE, PEEP…). Créée en février 2018, elle informe, sensibilise et agit sur les usages des plastiques à la cantine. Pas de plastique dans nos assiettes ! Des perturbateurs endocriniens à la cantine

Ségolène Débarre est géographe spécialiste de la Turquie contemporaine, enseignante-chercheure à l’Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et membre du laboratoire Géographie-Cités (UMR 8504). Histoire des Turcs en France

Emmanuel Dockès, juriste engagé, est professeur de droit à l’université Paris Ouest-Nanterre.
Il a coordonné le projet Proposition de Code du travail qui se propose de réduire des trois quarts le volume du Code du travail, avec un niveau de protection supérieur pour les salariés. Voyage en misarchie — Essai pour tout reconstruire

Nicole Edelman est maîtresse de conférences honoraire en histoire contemporaine à l’université de Paris Ouest-Nanterre. Ses travaux portent sur les domaines laissés aux marges par les pouvoirs politiques, scientifiques ou religieux. L’Impossible consentement : l’affaire Joséphine Hugues

Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste. Elle intervient fréquemment dans les médias sur les sujets de société et de démocratie. Elle est membre du Comité consultatif national d’éthique. Pour un revenu de base universel — Vers une société du choix

Yves Frey est historien de l’immigration. Agrégé et docteur en histoire, il est chercheur au Cresat (Centre de recherches sur les sciences, les arts et les techniques) de l’Université de Haute-Alsace, à Mulhouse. Histoire des Polonais en France

David Frayne est sociologue et enseigne à l’université de Cardiff (Grande-Bretagne). Le Refus du travail — Théorie et pratique de la résistance au travail

Maurice Garden est professeur honoraire des Universités et spécialiste de l’histoire sociale des villes (Lyon, Paris). Seize promenades historiques dans Paris

Mathilde Larrère est maîtresse de conférences en histoire politique du XIXe siècle à l’université Paris-est-Marne-la-Vallée, chroniqueuse pour Arrêt sur Image et détricoteuse pour Médiapart. Des Intrus en politiqueFemmes et minorités : dominations et résistances

Michel Lepesant est enseignant en philosophie et (p)artisan de la décroissance. Critique, il s’est beaucoup investi dans les expérimentations de monnaies locales et anime un blog sur la décroissance : http://decroissances.blog.lemonde.fr. Inconditionnel — Anthologie du revenu universel

Aude Lorriaux est journaliste freelance, spécialisée en politique et discriminations. Des Intrus en politiqueFemmes et minorités : dominations et résistances

Michel Margairaz est professeur d’histoire économique contemporaine à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne. L’État détricoté — De la résistance à la République en marche

Richard Monvoisin, didacticien des sciences, co-fondateur du collectif CorteX, enseigne l’autodéfense intellectuelle. La Sécu, les vautour et moiLes enjeux de la protection sociale

Baptiste Mylondo est enseignant en économie et en philosophe critique. Il est également auteur de nombreux ouvrages consacrés au revenu inconditionnel, à la critique de la « valeur travail » et de la société de croissance. Le Refus du travail — Théorie et pratique de la résistance au travailInconditionnel — Anthologie du revenu universel

Gaye Petek a travaillé dans le cadre du Service social d’aide aux émigrants (SSAÉ), auprès des immigrés turcs dès leur arrivée en nombre en France puis au Haut-commissariat aux Réfugiés (HCR), avant de fonder l’association Elele-Migrations et cultures de Turquie, structure tremplin d’insertion, qu’elle a dirigé jusqu’à sa fermeture en 2010. Histoire des Turcs en France

Jean-Luc Pinol est professeur émérite d’histoire contemporaine de l’École normale supérieur de Lyon et spécialiste d’histoire urbaine. Seize promenades historiques dans Paris

Nicolas Pinsault est kinésithérapeute et maître de conférences en UFR de médecine. La Sécu, les vautour et moiLes enjeux de la protection sociale

Michèle Riot-Sarcey est professeure émérite d’histoire contemporaine et d’histoire du genre de l’université Paris-VIII-Saint-Denis. Historienne du politique et du féminisme, elle dirige, aux éditions du Détour, la collection « Le devenir du passé » : L’Impossible consentement : l’affaire Joséphine Hugues, De la Catastrophe — L’Homme à l’œuvre du Déluge à Fukushima, Histoire de la Commune de 1871

Jacques Rougerie, enseignant honoraire de l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne est sans aucun doute le plus grand spécialiste de la Commune de Paris. Il en a profondément renouvelé l’histoire et a publié de nombreux ouvrages sur le sujet. Histoire de la Commune de 1871, Eugène Varlin — Aux origines du mouvement ouvrier

Philippe Rygiel est professeur d’histoire contemporaine à l’École normale supérieure de Lyon et spécialiste de l’histoire de l’immigration. Il dirige, aux éditions du Détour, la collection « Venus d’ailleurs » : Histoire des Polonais en France, Histoire des Turcs en France

Aurélien Singer, universitaire, syndicaliste et membre de l’association Autogestion, est représentant du personnel au CHSCT d’un établissement public. Travailler autrement : les coopératives

Danielle Tartakowsky a présidé l’université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis de 2012 à 2016. Militante politique et syndicale, elle est spécialiste de l’histoire sociale et politique de la France du XXe siècle, et plus spécifiquement de l’histoire des mouvements sociaux en 1934-1936 et 1968, elle est professeur à l’université Paris 8 depuis 1997. L’État détricoté — De la résistance à la République en marche, Construire l’université au XXIe siècle — Récits d’une présidence, Paris 8 — 2012-2016